Au secours, rien ne pousse dans mon potager !

Plants potager

Vous vous êtes lancé dans l’aventure du potager mais tout ne se passe malheureusement pas comme prévu ? Vos légumes et aromates ont quelques difficultés à pousser correctement ? Pas de panique, l’explication n’est pas loin. On vous aide à comprendre pourquoi.

Exposition, espace… : on vérifie les bases

Commençons par les éléments indispensables à la bonne croissance de vos plantes. Première chose : l’exposition ! Avant de réaliser vos semis, assurez-vous que vos légumes et aromates auront la parfaite dose d’ensoleillement. Chaque légume a des besoins spécifiques. Certains comme les tomates, les aubergines, les poivrons, les courgettes ou les concombres se plaisent parfaitement en plein soleil. Les aromates comme le thym, basilic, ciboulette et origan sont également à semer dans un espace ensoleillé. 

D’autres légumes préfèreront par contre la mi-ombre : c’est le cas par exemple des carottes, des épinards, des radis ou des choux. Pensez par ailleurs à bien gérer l’emplacement de chacune de vos plantations : l’ombre d’une plante ne doit pas gêner la croissance d’une autre. Réaliser un plan de son potager en amont est la solution idéale pour penser à tout et ainsi éviter les erreurs communes.

Mission humidité !

Un potager en bonne santé, c’est une humidité bien gérée ! Vos plantes ont besoin d’eau pour se développer correctement… mais pas trop. La clé est donc de trouver le juste milieu. Pour cela, il est indispensable de déterminer les besoins eau de chacune de vos plantations. Pour préserver l’humidité dans le sol, l’arrosage est évidemment la première étape. Selon les variétés, veillez à bien suivre les consignes d’arrosage indiquées. Pour savoir si votre arrosage est suffisant, vous pouvez réaliser un geste simple en appuyant sur la terre. Votre terre libère de l’eau ? Votre sol est trop humide. Si elle est humide mais ne libère pas d’eau, alors votre arrosage est suffisant. Enfin, une simple inspection visuelle de la terre suffira à savoir si celle-ci est trop sèche ou non. Si c’est le cas, augmentez les fréquences de vos arrosages.

Par ailleurs, pour conserver un sol suffisamment humide, n’oubliez pas le paillage ! En couvrant votre sol, vous conserverez la fraîcheur de la terre, la protégerez et réduirez dans le même temps les apports en eau nécessaires. 

Les indésirables s’invitent au potager 

Il peut arriver que certains animaux s’attaquent à votre potager. Pas de panique, c’est tout à fait normal et des solutions existent. Les oiseaux peuvent notamment endommager vos semis tout frais : en attendant la levée des plants, placez des voilages au-dessus de vos plantations pour les empêcher d’y accéder. 

Vous souhaitez éloigner les escargots et les limaces ? Privilégiez des astuces naturelles comme le marc de café. Saupoudrez-en aux pieds de vos cultures : il fera fuir les nuisibles. Le citron peut également être une solution. Pressez un demi citron aux pieds de vos plantations : les limaces et escargots n’apprécient pas son acidité !

« Mes semis meurent ! »

Vos plants viennent de sortir de terre mais meurent en quelques jours ? Le froid peut être l’une des causes possibles. Vos semis ont besoin d’un minimum de chaleur pour correctement se développer. C’est pourquoi il est essentiel de ne pas réaliser les semis trop tôt dans la saison, afin d’être épargné par les chutes brutales de températures ou les gelées tardives.

Des semis qui meurent peuvent également être le signe d’une maladie : la fonte des semis. Cette maladie est provoquée par un champignon et s’attaque aux plantules. Une humidité excessive est généralement le principal facteur de développement de la fonte des semis. Malheureusement, il n’existe pas de véritable moyen de lutter contre cette maladie lorsqu’elle s’est déclarée. Les mesures à prendre sont avant tout préventives. Si vos semis sont touchés, préférez recommencer dans une nouvelle terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *