Canicule : que faire au potager en cas de fortes chaleurs ?

Les températures ne cessent de grimper et votre potager fait triste mine ? C’est normal ! Les végétaux ne sont pas habitués aux fortes chaleurs et, tout comme nous, en souffrent. Les protéger de la sécheresse est essentiel pour ne pas que vos efforts au potager soient réduits à néant… 

On arrose… correctement !

Votre premier réflexe en période de canicule peut être d’arroser abondamment les plantes de votre potager. S’il est certain que l’eau s’évapore beaucoup plus vite lorsqu’il fait très chaud, inutile de procéder à de multiples arrosages, plusieurs fois par jour. Privilégiez un arrosage le soir afin que l’eau pénètre bien la terre durant la nuit, lorsque les températures sont les plus fraîches. N’hésitez pas à être généreux lors de l’arrosage : le sol doit être mouillé en profondeur afin que l’eau atteigne les racines des plantes. Pour cela, augmentez la quantité d’eau consacrée à l’arrosage. 

Si votre région fait face à des restrictions d’eau, pensez à récupérer l’eau de pluie dès que des averses orageuses pointent le bout de leur nez. Vous pourrez ainsi conserver cette eau précieusement et l’utiliser un peu plus tard. Continuez d’arroser abondamment mais moins fréquemment. Si besoin, priorisez vos plantes les plus jeunes, dont les racines ne sont pas encore entièrement développées. On fait naturellement l’impasse sur l’arrosage de la pelouse, qui reverdira sans difficulté lors des prochaines pluies, au profit de l’arrosage du potager. 

Le paillage, votre meilleur allié

En ces temps de canicule, le paillage est la solution idéale pour lutter efficacement contre le desséchement du sol et limiter l’évaporation de l’eau de l’arrosage. Face aux chaleurs intenses, le paillage doit être suffisamment épais pour pouvoir être efficace : minimum 15 centimètres idéalement. 

Pour pailler votre sol, il vous est notamment possible d’utiliser de la paille ou bien les déchets de gazon. 

On bine sans modération

Confrontée à la chaleur, la terre se craquelle et une croûte, laissant difficilement passer l’eau d’arrosage, se forme. Pour casser cette croûte, vous devez biner régulièrement votre sol. Pendant le binage, profitez-en pour retirer les mauvaises herbes. Elles risqueraient de pomper l’eau inutilement l’eau dont a besoin votre potager.

Placez vos plantes à l’ombre

Si vous le pouvez, protégez les végétaux en créant de l’ombre. Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Si vos végétaux sont suffisamment bas, placez des canettes renversées qui les protégeront du soleil écrasant, tout en laissant passer l’air. 
  • Pour les végétaux un peu plus hauts, vous pouvez tout simplement utiliser des parapluies sur lesquels vous aurez remplacé la toile par du voile d’ombrage. Autrement, un système d’ombrières est la solution idéale. Plantez quelques poteaux en bois et tirez une toile. Si l’urgence est déjà là, mettez directement un voile d’ombrage sur vos plants, en le maintenant à l’aide de pierres.

Que faire si vos végétaux ont brulé ?

Si votre potager a déjà trop souffert du soleil, ne perdez pas de temps ! Arrosez les plants abondamment chaque jour. Répétez l’opération plusieurs jours de suite. Si vous constatez qu’il est malheureusement trop tard, enlevez tout ce qui est sec et placez-le au compost. Vous pourrez alors prendre soin de votre sol et préparer vos prochaines cultures.

Sur le balcon, apportez un soin particulier aux plantes

Au balcon, les plantes sont particulièrement sensibles à la sécheresse et à la canicule, disposant d’un espace réduit. Le substrat sèche très vite : il faut donc arroser très régulièrement, d’autant plus si votre balcon est exposé plein sud. 

Comme dans le jardin, vous pouvez installer un voile d’ombrage afin que les végétaux soient protégés du soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *