Mettre en place une rotation des cultures au potager

La mise en place de la rotation des cultures au potager est une technique essentielle pour conserver un sol sain et limiter la propagation des maladies. Mais cela demande un peu d’organisation ! On vous aide à y voir plus clair.

Pourquoi la rotation des cultures est importante ?

La règle d’or de la rotation des cultures ? Ne pas cultiver les mêmes plantes systématiquement au même endroit ! Chaque végétal prélève en effet dans le sol une catégorie spécifiques d’éléments et sont sensibles à différents types de maladies ou ravageurs. Planter une même famille de légumes au même endroit pourrait s’avérer contre-productif car cela appauvrirait le sol des nutriments dont elle a besoin. Alterner les légumes laisse au contraire le temps au sol de se ressourcer en éléments minéraux.

La rotation des cultures permet également de limiter la propagation des maladies, en interrompant le cycle de vie des parasites mais aussi celui des mauvaises herbes.

Par où commencer ?

La rotation des cultures s’appuie sur 4 grandes familles de végétaux. Avant de commencer, il convient donc de lister les légumes que vous souhaitez cultiver en les classant dans ces différentes familles :

  • Légumes-grains : ils ont tendance à fixer l’azote dans le sol et à donc donner un sol plus riche, sans apport d’engrais supplémentaire. On y retrouve les haricots, les petit-pois, les fèves…
  • Légumes-feuilles : ces légumes ont des racines peu profondes et ont besoin d’un sol riche. Il s’agit par exemple des crucifères (navets, brocolis, choux…), des salades, des poireaux…
  • Légumes racines : ils puisent leurs nutriments en profondeur, comme les carottes, les radis, les betteraves ou les pommes de terre.
  • Légumes-fruits : ils ont besoin d’un sol riche, comme les tomates, les aubergines, les concombres, les courgettes… 

Certains légumes ne conviennent pas à la rotation des cultures car ils resteront plusieurs années à la même place. C’est le cas par exemple des asperges ou des artichauts.

Maintenant, on se lance !

Une fois vos légumes catégorisés, il est temps de passer à l’action. Pour plus de simplicité, organisez votre rotation des cultures sur 4 ans.

  • Commencez par diviser votre parcelle en 4 zones distinctes.
  • Déterminez ensuite pour chaque zone une famille de végétaux. Tous les ans, chaque zone accueillera une famille de légumes différente.
  • Pensez à noter sur un carnet le détail de vos zones, pour ne pas vous y perdre année après année. Si vous le souhaitez, élaborez un tableau simple dans lequel vous inscrirez pour chacune des quatre années la disposition de vos grandes familles.

Par exemple, pour la première année, adoptez l’organisation suivante :

  • Section 1 : légumes-feuilles
  • Section 2 : legumes-grains
  • Section 3 : légumes-racines
  • Section 4 : légumes-fruits

La deuxième, alternez en décalant chaque zone dans le sens des aiguilles d’une montre. Cela nous donne :

  • Section 1 : légumes-fruits
  • Section 2 : légumes-feuilles
  • Section 3 : légumes-grains
  • Section 4 : légumes-racines

Et ainsi de suite jusqu’à la fin du cycle de 4 ans ! Au bout de cinq ans, les différentes familles de végétaux ont retrouvé leur place initiale. Facile, non ? 

N’hésitez pas, chaque année, à bien observer votre sol, les récoltes et les éventuelles maladies. Vous pourrez ainsi comprendre les alternances qui fonctionnent parfaitement et celles un peu moins. À vous de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.