Que faire au potager bio en janvier ?

Bottes dans la terre

Le mois de janvier est généralement assez calme au potager. Mais, ne le délaissez pas pour autant ! Profitez de cette période pour préparer les mois prochains et imaginer vos futures cultures…

On imagine son prochain potager

C’est le moment de faire le tri dans vos graines de la saison précédente ! Rassemblez celles que vous n’avez pas utilisées puis faites une liste des légumes, fruits ou aromates que vous souhaitez semer cette année. Profitez-en pour vérifier les dates de péremption et nettoyer tout votre matériel de jardinage. Vous pourrez ainsi y voir plus clair, repartir du bon pied et commencer à réaliser le plan de votre potager.

Ce plan vous permettra de ne rien oublier et de prévoir au mieux la rotation des cultures. Cette méthode, qui consiste à ne pas cultiver un même légume deux années de suite au même endroit, repose sur trois catégories de végétaux : les légumes-racines, les légumes-feuilles et les légumineuses. Chacun de ces groupes a des besoins différents : tandis que certains ont d’importants besoins en nutriments, d’autres se satisfont de peu ou ont des besoins spécifiques.

Pensez donc à intégrer ces trois groupes de végétaux à votre plan de potager, sans oublier d’y ajouter les plantes vivaces comme l’artichaut ou les asperges. Si ces dernières n’ont pas besoin de bénéficier de la rotation des cultures, elles pourront toutefois trouver facilement leur place dans votre potager. Enfin, pensez à garder une place pour les plantes aromatiques. Persil, thym, basilic, estragon… Autant d’indispensables à votre potager !

basilic dans un pot

On prend soin de son sol

Janvier est souvent le mois le plus froid de l’année. Entre températures hivernales et les gelées, la terre devient plus dure à travailler. Pour protéger votre sol et le rendre optimal aux premiers semis printaniers, pensez à bien pailler votre potager. Réunissez des feuilles mortes ou de la paille et disposez-les à même le sol. Cette couche protectrice apportera de la chaleur à la terre et pourra être retirée rapidement lorsque la météo sera plus clémente.

Vous faites des feux de cheminée ? Sachez que vous pouvez utiliser les cendres au jardin. Riches en calcium, potasse et silice, elles constituent un apport en nutriments intéressant. Utilisez-les sur les surfaces où sont cultivés les légumes ou directement aux pieds des plantes qui en ont besoin. Attention à utiliser les cendres avec parcimonie : ne dépassez pas plus de deux poignées par m2.

Les premiers semis ?

Vous n’avez pas la patience d’attendre les beaux jours ? Certains légumes peuvent être semés en intérieur, dès le mois de janvier :

  • Les carottes
  • Les choux
  • Les salades de printemps 
  • Les radis
  • Les poireaux…

L’idéal reste toutefois d’attendre que la météo devienne plus clémente afin de profiter pleinement des cultures en extérieur !

On consomme de saison

Et au fait, au mois de janvier, on mange quoi ? Pour faire le plein de vitamines et de minéraux antioxydants, tournez-vous vers l’endive, l’un des légumes stars de l’hiver. Très peu calorique, l’endive est riche en nutriments et est très facile à digérer grâce à sa haute teneur en fibres. 

Endives sur une table en bois

Vous pouvez également, ce mois-ci, consommer des choux. Chou-fleur, chou chinois, choux de Bruxelles, brocolis : vous avez l’embarras du choix ! Enfin, les pommes de terre, les navets, les courges, les panais et les poireaux peuvent aussi être mis au menu ! Qui a dit que l’hiver, en cuisine, rimait avec ennui ? 

Du côté des fruits, les clémentines, les mandarines et les oranges tiennent naturellement le haut de l’affiche. Pour varier, n’oubliez pas de goûter poires, pommes et kiwis. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *