Réaliser son compost : tout savoir

Avez-vous déjà pensé à faire votre compost ? Geste écologique et économique, le compost vous permet de recycler vos déchets de cuisine et de jardin, tout en créant un fertilisant naturel pour vos plantations. On vous explique aujourd’hui comment bien vous lancer ! 

Que mettre dans son compost ?

Le compost est le résultat de la décomposition de déchets organiques du jardin et de la cuisine. Il peut ensuite être mélangé à la terre afin de l’enrichir. 

Le compost a de nombreux avantages :

  • Il vous permet de recycler divers déchets ménagers quotidien
  • Il vous aide à améliorer la qualité du sol
  • Il favorise la croissance des plantes et des arbustes et apporte les éléments nutritifs dont les végétaux ont besoin
  • Il permet au sol de mieux retenir l’eau
  • C’est économique ! Tout est naturel et vous pourrez ainsi vous passer d’engrais chimiques.

Mais que mettre dans votre compost ? On distingue deux types de déchets :

Les déchets bruns :
Feuilles mortes, brindilles sèches, écorces, copeaux, carton… Il s’agit de matières sèches et dures, riches en substances carbonées.

Les déchets verts :
Déchets de légumes et de fruits, litière compostable, tontes de gazon fraiches…. Ces matières sont humides et molles, riches en minéraux et en azote.

L’alliance de ces deux types de déchets est essentiel pour un compost bien réalisé ! En n’y mettant que des déchets de cuisine, vous risquez d’obtenir un compost trop humide. Il est généralement conseillé d’opter pour le mélange suivant : 40% de déchets verts et 60% de déchets bruns. 

Attention, certains déchets organiques sont à utiliser en petites quantités. N’abusez pas des épluchures d’agrumes, trop acides, ni des peaux d’avocat ou de bananes. Pensez également à écraser les coquilles d’oeufs en petits morceaux avant de les ajouter au compost. Enfin, ne mettez pas de restes alimentaires de viande ou de poisson ! Vous risqueriez d’attirer les rongeurs.

Comment réaliser son compost ?

Deux manières de fabriquer votre compost s’offrent à vous. Vous pouvez optez pour le bac à compost, facile à trouver et parfait pour les jardins de ville, ou bien pour le compost en tas, qui correspond davantage aux grands jardins. Vous pouvez également choisir de le fabriquer vous-même à l’aide de palettes que vous attacherez ensemble et de fil de fer. Quelque soit votre choix, privilégiez un endroit facilement accessible, ombragé et à l’abri du vent.

Vous avez votre composteur ? C’est le moment d’ajouter vos déchets organiques. Voici les bons gestes à garder en tête : 

  • Commencez par une couche de débris végétaux secs. Celle-ci doit faire environ 20 cm de hauteur.
  • Ajoutez une couche de matière fraîche puis alternez à chaque fois.
  • Pensez à bien mélanger régulièrement 
  • Aérer est essentiel : les micro-organismes décomposeurs ont besoin d’oxygène.
  • Votre tas de compost doit être assez humide. Sans assez d’humidité, la décomposition est stoppée. Trop d’humidité crée un manque d’aération et freine le processus. Si votre compost n’est pas suffisamment humide, vous pouvez arrosez, avec modération.

Comment utiliser son compost ?

Vous avez fabriqué votre propre compost : il est désormais temps de l’utiliser !

Selon que votre compost soit mûr (6 mois et plus) ou jeune (moins de 6 mois), son utilisation sera différente.

Si vous utilisez votre compost mûr  :

Votre compost a alors une couleur brune ou noire et peut servir dans le jardin pour l’entretien de la pelouse ou être mélangé à de la terre pour obtenir le terreau de vos semis au potager. Il peut également être épandu en surface entre vos plantes.

Si vous utilisez un compost jeune  :

Toutes les matières ne sont pas encore complètement décomposées. Les possibilités d’utilisation sont donc moins nombreuses. Utilisez-le en couche épaisse autour des arbustes ou dans votre potager pour des légumes comme les pommes de terre, les courges ou les courgettes.

A l’automne, il est peut servir de couverture de sol. Dispersez-le au pied des arbres et entre vos plantes : il finira sa décomposition durant l’hiver et protégera votre sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *