Tout savoir sur les semis

Le temps des semis est arrivé… Et avant de profiter de toutes ses futures récoltes, on ne néglige pas cette étape essentielle ! Prêts à relever le défi des semis ? On vous dit ce que vous devez savoir sur cette étape.

Où semer ?

Le semis est la technique de multiplication la plus courante. Il consiste à placer des graines dans une terre, au préalable préparée. A l’heure de planter vos graines, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Le semis en place :

Les graines sont semées à l’endroit même où la plante va se développer. Il permet d’éviter le repiquage et supprime, pour la plante, le stress de la transplantation. Elle devient alors plus résistante aux agressions.Le semis en place est obligatoire pour certaines variétés de légumes, notamment les espèces à racine pivotante (par exemple la carotte) et les légumineuses (haricots, pois…).

  • Le semis en pépinière :

Les graines sont semées sur une surface réduite, à densité élevée, et les jeunes plantes sont repiquées plus tard. Choisissez un endroit bien exposé au soleil et à l’abri du vent pour donner à vos légumes toutes les chances de bien pousser !

  • Le semis en conteneurs :

Les conteneurs peuvent être des récipients en terre ou en plastique. Le semis en conteneurs est à privilégier pour les plantes fragiles, sensibles au froid ou aux attaques de ravageurs, ou pour celles qui supportent mal le repiquage à racines nues.

Les différentes techniques de semis

Plusieurs méthodes existent pour réaliser vos semis :

  • Le semis à la volée :

Cette technique consiste à semer manuellement les graines à la surface de la terre puis, à les recouvrir de terreau et avec un léger ratissage. Les graines doivent être réparties de façon homogène et régulière sur toute la surface. Ce type de semis peu-être utilisé pour certaines espèces de légumes-racines comme les carottes ou les navets mais aussi pour les choux ou les laitues.

  • Le semis en lignes :

C’est la méthode la plus simple pour un potager et la plus couramment utilisée. Il est d’abord nécessaire de creuser un sillon avec la pointe d’une serfouette, en veillant à ce que la profondeur soit régulière. Répartissez ensuite les graines dans le sillon puis rebouchez. Tassez légèrement à l’aide du dos d’un râteau et arrosez en pluie fine.

  • Le semis en rang large :

Le semis en rang large est un compromis entre le semis à la volée et celui en lignes. Il consiste à semer les graines sur de larges bandes de terre (de 8 à 20 cm). On l’utilise principalement pour les légumes-racines : carottes, navets, oignons, panais…

  • Le semis en poquets :

Il consiste à regrouper sur une même ligne de semis des graines par 3, 4, 5 ou 6. Cette technique est à utiliser pour des grosses graines telles que des haricots, des pois, des concombres, des cornichons ou des courges.

Quelques conseils avant de vous lancer

Vous avez déterminé l’emplacement et la méthode ? Quelques dernières astuces avant de retrousser vos manches !

On se méfie de la météo !

Avant toute chose, surveillez bien la météo avant de vous lancer dans vos semis. Malgré la réapparition du soleil et du beau temps, des gelées peuvent encore apparaître. Certains légumes sont particulièrement sensibles au gel : ne les plantez pas trop tôt, au risque de voir votre travail réduit à néant… Parmi ces légumes fragiles, on retrouve notamment les cucurbitacées (concombres, courgettes, courges…) mais également les tomates, les aubergines ou les poivrons. On reste donc prudent… et patient !

On prépare bien le terrain

Si vous semez directement en pleine terre, n’oubliez pas que votre surface doit être parfaitement préparée. Si vous avez travaillé votre terre en amont que vous l’avez  protégée durant l’hiver, un passage de grelinette sera  généralement suffisant avant de semer. Si votre terre est sèche, arrosez-la quelques heures avant le semis.

On respecte les spécificités de chaque graine

Profondeur, exposition, arrosage… Chaque plante a ses caractéristiques et il est essentiel de les respecter afin d’assurer une pousse et une récolte optimales. On n’oublie donc pas de bien lire les spécificités et besoins de chaque graine avant de se lancer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *